Youth Observatory report on the YouthLACIGF 2020

Youth Observatory report on the YouthLACIGF 2020

[FR]

YouthLACIGF est une initiative annuelle lancée en 2016 par la communauté croissante des jeunes d’Amérique latine et des Caraïbes qui souhaitent participer aux dialogues qui ont eu lieu pour le développement de l’Internet. Dans ce contexte, les jeunes de l’Observatoire de la jeunesse, le groupe d’intérêt spécial pour la jeunesse de l’Internet Society, ont décidé d’organiser un événement préparatoire pour LACIGF, qui a connu sa première édition il y a quatre ans et a parcouru un long chemin de construction de communautés depuis la première édition qui s’est tenue au Costa Rica, puis au Panama, à Buenos Aires et en Bolivie, jusqu’à cette année, où nous avons été confrontés au défi d’organiser la 5e édition de YouthLACIGF de manière entièrement virtuelle.

Dans le contexte de l’isolement obligatoire décrété dans les différents pays de la région Amérique latine, nous avons organisé le forum régional de la jeunesse sur la gouvernance de l’Internet : YouthLACIGF dans le cadre d’un schéma de consultation ouvert et multipartite grâce auquel nous avons réussi à établir pour la première fois un agenda avec des sessions intéressantes dans 4 pistes parallèles selon la langue: anglais, français, espagnol et portugais.

Les 5 et 6 septembre, nous avons organisé des sessions fructueuses pour échanger des connaissances et des expériences autour de 4 domaines thématiques : les démocraties en ligne, la vie privée et la cybersécurité, l’éducation en ligne après la pandémie et la désinformation et les réseaux sociaux. En résumé, nous commentons ci-dessous les questions abordées :

  1. D’une part, le thème de l’enseignement à distance nous a permis de constater que la pandémie a mis le système éducatif à l’épreuve, en générant une série de défis qui n’étaient pas prévus. Dans un premier temps, afin de préserver la continuité de l’éducation, il était essentiel d’appliquer des stratégies d’apprentissage à distance, malgré les complications que cela représente. Nous avons partagé les expériences du Pérou, de l’Uruguay, de la Bolivie, de la Colombie, du Mexique, entre autres, où la situation a mis en évidence la nécessité d’ajuster la stratégie pédagogique, de travailler pour une connectivité intégrale et de réduire les écarts en travaillant sur la culture numérique dans la société.  
  2. En ce qui concerne les démocraties en ligne, nous avons discuté de la nécessité de penser, de débattre et d’agir en faveur d’une démocratie numérique participative, paritaire et inclusive.
  3. D’autre part, nous avons discuté de l’importance de protéger la liberté d’expression lors de l’élaboration de réglementations et de politiques de désinformation.
  4. Enfin, nous avons discuté des bonnes pratiques en matière de traitement des données sensibles dans le cadre d’initiatives visant à limiter la diffusion de COVID-19, en recommandant que celles-ci permettent aux utilisateurs de choisir et de contrôler la configuration de la vie privée.

Bien qu’il ne soit pas possible d’offrir des bourses pour assister à un événement en face à face cette année, nous avons choisi de concevoir un cours ouvert sur la gouvernance de l’Internet, qui a été élaboré avec le soutien des comités de travail et de l’Internet Society.

À l’issue du cours ouvert, les meilleurs participants ont été reconnus comme ambassadeurs de YouthLACIGF, qui se sont portés volontaires pour rapporter et soutenir les sessions de LACIGF1, le forum régional sur la gouvernance de l’Internet, où nous avons présenté les conclusions du forum des jeunes lors de son ouverture.

La nature même de l’Internet nous a permis de réaffirmer qu’il y avait beaucoup de jeunes intéressés à discuter de l’avenir de l’Internet puisque nous étions plus de 100 participants d’Amérique latine et des Caraïbes connectés grâce à l’outil qui nous unit aujourd’hui malgré l’isolement et les frontières.

Pages: 1 2 3 4

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *